Nos cofondateurs

La très honorable Michaëlle Jean, C.C., C.M.M., C.O.M., C.D

Michaëlle Jean est née en 1957 à Port-au-Prince en Haïti. C’est en 1968 qu’elle est arrivée au Canada en compagnie de sa famille, après avoir fui le régime dictatorial de François Duvalier.

Après avoir obtenu un baccalauréat ès arts en littératures et langues modernes (italien et espagnol), elle a poursuivi des études de maîtrise en littérature comparée à l’Université de Montréal et a enseigné l’italien au Département de littératures et langues modernes de cette même institution. Trois bourses lui ont permis de parfaire ses connaissances à l’Université de Pérouse, à l’Université de Florence et à l’Université catholique de Milan. Michaëlle Jean parle couramment cinq langues : le français, l’anglais, l’italien, l’espagnol et le créole en plus de lire couramment le portugais.

Parallèlement à ses études, elle a œuvré pendant dix ans auprès des maisons d’hébergement et de transition pour femmes victimes de violence conjugale au Québec et participé à la mise sur pied d’un très vaste réseau de refuges d’urgence au Québec et ailleurs au Canada. Michaëlle Jean a ensuite connu une brillante carrière de journaliste, de présentatrice et d’animatrice d’émissions d’information à la télévision publique canadienne, au réseau français à Radio-Canada et au réseau anglais CBC Newsworld. Elle a aussi participé à plusieurs films documentaires signés par son mari, le cinéaste, essayiste et philosophe Jean-Daniel Lafond : La manière nègre ou Aimé Césaire, chemin faisant ; Tropique Nord ; Haïti dans tous nos rêves et L’heure de Cuba, tous primés au Canada et sur la scène internationale. Le couple a une fille, Marie-Éden.

Les réalisations de Mme Jean lui ont valu de nombreuses distinctions, dont le Prix Mireille-Lanctôt pour un reportage sur la violence conjugale; le Prix Anik du meilleur reportage d’information au Canada pour son enquête sur le pouvoir de l’argent dans la société haïtienne; le premier Prix de journalisme d’Amnesty International – Canada. Elle a également été reçue membre de l’Ordre des Chevaliers de La Pléiade par l’Assemblée internationale des parlementaires de langue française, et désignée Citoyenne d’honneur par la Ville de Montréal et le ministère québécois de l’Immigration et des Relations avec les citoyens du Québec pour ses réalisations dans le domaine des communications. De plus, elle détient les titres officiels suivants : membres du Conseil privé de la Reine pour le Canada (C.P.), Compagnon de l’Ordre du Canada (C.C.), Commandeur de l’Ordre du mérite militaire (C.M.M.), Commandeur de l’ordre du mérite des corps policiers (C.O.M.), Décoration des forces Canadiennes (C.D.)

Assermentée le 27 septembre 2005, la très honorable Michaëlle Jean, 27e gouverneur général et Commandant en chef du Canada depuis la Confédération en 1867, a assumé les très hautes fonctions de chef de l’État. Elle a fait en sorte que l’espace institutionnel qu’elle occupe soit plus que jamais un lieu rassembleur où le dialogue prédomine et où la parole des citoyennes et citoyens est entendue. Fervente de la diplomatie de proximité et à échelle humaine, elle aura aussi mené une quarantaine de missions et de visites d’État à l’étranger en Afghanistan, en Chine, dans dix pays africains, 9 pays des Amériques et plus d’une dizaine de pays européens.

Après le 1er octobre 2010, Mme Jean agit à titre d’Envoyée spéciale de l’UNESCO pour Haïti. De plus, elle copréside avec son époux, le philosophe, cinéaste et écrivain, Jean-Daniel Lafond, la Fondation Michaëlle Jean. La Fondation contribue à la promotion et au soutien, partout au Canada, des jeunes en situation de vulnérabilité qui utilisent les arts comme moyen d’agir au sein de leur collectivité.

En 2012, à la demande de S.E. Abdou Diouf Secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie, elle accepte le rôle de Grand Témoin de la Francophonie aux Jeux olympiques et paralympiques de Londres.

Le 1er février 2012, Mme Jean devient chancelière de l’Université d’Ottawa.

Le 30 novembre 2014, Son Excellence Michaëlle Jean a été élue Secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie. Elle est entrée en fonction le 5 janvier 2015 à Paris.

En reconnaissance de son mérite, plusieurs universités lui ont décerné des doctorats honoris causa:

  • Université d’Ottawa (2006);
  • Université pour étrangers de Pérouse en Italie (2006)
  • Université McGill (2006);
  • Université York (2007);
  • Université du Manitoba (2007);
  • Université d’Alberta (2008);
  • Université de Moncton (2009);
  • Université Laval (2009);
  • Collège militaire royal du Canada (2010);
  • Université de Montréal (2010), son alma mater;
  • Université de Guelph (2011);
  • Université de Calgary (2011);
  • Le Barreau du Haut-Canada (2012);
  • Université Carleton (2012);
  • École normale supérieure de Lyon (2012);
  • Université DePaul de Chicago (2013).

La très honorable Michaëlle Jean a aussi reçu le Prix Canada 2009 du Fonds de développement des Nations unies pour la femme (UNIFEM) pour sa contribution extraordinaire à l’avancement de l’égalité des sexes.

En 2009, elle a reçu le Prix de reconnaissance de l’Excellence du Conseil d’administration de l’Institut national de la qualité pour sa contribution exceptionnelle à la qualité de vie des Canadiens et des Canadiennes et de l’humanité.

En 2011, le réseau international Universities Fighting World a lancé le Prix Michaëlle Jean qui sera octroyé à des étudiants qui se seront démarqués dans la lutte contre la faim en situation de crise humanitaire.

Jean-Daniel Lafond, C.C., R.C.A.,Ch.A&L
Cinéaste, écrivain
Cofondateur, coprésident et directeur général Fondation Michaëlle Jean.

Jean-Daniel Lafond est né en France, où il a été professeur de philosophie et chercheur en sciences de l’éducation. Professeur-invité à l’Université de Montréal en 1974, il choisit l’exil au Canada et devient citoyen canadien en 1981. Depuis, il se consacre au cinéma et à l’écriture, avec des incursions à la radio et au théâtre. Il est l’auteur d’une quinzaine de films, qui s’inscrivent dans la continuité du cinéma documentaire de création : Les traces du rêve(1985, en nomination au prix Génie du meilleur documentaire), Le voyage au bout de la route (1987), Le visiteur d’un soir (1989), La Manière Nègre ou Aimé Césaire, chemin faisant (1991), Tropique Nord (1994 – Prix TV5 du meilleur documentaire francophone), La liberté en colère (1994), Haïti dans tous nos rêves (1995 – Prix du meilleur film politique, Festival Hot Docs, Toronto 1996), L’Heure de Cuba (1999 – en nomination au prix Gémeaux du meilleur documentaire), Le temps des barbares (1999), Salam Iran, une lettre persane ( 2002 – Prix Gémeaux du meilleur documentaire), Le faiseur de théâtre (Les Films d’Ici, France, 2002), Le cabinet du Docteur Ferron (2003 – Prix Gémeaux du meilleur documentaire).Le fugitif ou les vérités d’Hassan (2006 – Nominé en 2007 pour quatre Gémeaux, sélectionné dans plus de 20 festivals à travers le monde), Folle de Dieu (2008). Parallèlement au cinéma, il a développé une œuvre radiophonique originale (à France-Culture et à Radio-Canada), a publié plusieurs livres et fait des incursions au théâtre. Il est co-fondateur en 1998 et président jusqu’en 2005 des Rencontres internationales du documentaire de Montréal et de l’Observatoire canadien du documentaire. Ses films ont recueilli de nombreux prix nationaux et internationaux. Il a reçu le prix Lumières en 1999 et est Compagnon de l’Ordre du Canada (C.C.) depuis 2005, la plus haute distinction honorifique canadienne. Il a été élu en 2009 membre de l’Académie canadienne royale des arts (R.C.A.). Il a été fait Chevalier des Arts et des Lettres par le gouvernement français (2013). De 2005 à 2010, il a collaboré activement à la fonction de son épouse la Très Honorable Michaëlle Jean, gouverneur général, chef d’état du Canada et commandante en chef des armées. Depuis 2010, il est Distinguished Senior Fellow (fondateur du Forum national Le pouvoir des arts/ Power of the Arts National Forum, à la Faculty of arts and social sciences), Carleton University, Ottawa. Il est également coprésident et Directeur général de la Fondation Michaëlle Jean Foundation (www.fmjf.ca) ainsi que président de la Fondation pour l’avancement du théâtre francophone au Canada (FATFC).

Œuvres

Films

Un film avec toi, Production InformAction/Office National du Film/Majda Films International. 2015 (sortie à venir en 2016)

* Films dans le coffret «Vérité et controverse »

Théâtre

Près du sol (d’après le roman d’Émile Guillaumin, 1900), adaptation, dialogues et conception dramatique : Jean-Daniel Lafond, Olivier Perrier, Angela Serreau. Mise-en-scène : Olivier Perrier avec la collaboration de J.-D. Lafond (également acteur dans le spectacle). Production : Théâtre des Fédérés-Montluçon/Centre national Dramatique (France). Création : juillet 2000 dans le cadre des 25èmes Rencontres Théâtrales d’Hérisson (France). Marie ou la Déraison d’Amour (d’après les écrits de Marie Guyart, dite Marie de l’Incarnation). Proposition théâtrale, avec la collaboration de Marie Tifo (2005). Production : Théâtre du Trident (Québec), Théâtre du Nouveau Monde (Montréal) avec Marie Tifo, mise en scène par Lorraine Pintal. Représentations : Théâtre du Trident (octobre 2008), Théâtre des Célestins(Lyon), Espace- Legendre (Compiègne). Tournée au Canada, en France et en Italie en 2010-2011. Tournée au Québec et au Canada en 2011-2012-2013-2014.

Créations radiophoniques

Robert Flaherty, prospecteur et cinéaste ou le rêve d’un prince, film radiophonique (4 heures), Atelier de Création radiophonique, Radio-France (1983)Jacques Cartier, le voyage imaginé, série 13 fois une heure, coproduction Radio-Canada et Radio-France. (1984) VolAF033 Paris-Montréal via Fantômas ou Georges Franju, le rêveur immobile, film radiophonique, production ACR-Radio-France, (1985). Subsonique, poème radiophonique sur une musique originale de Francis Dhomont, production ACR-Radio-France, (1985). Les traces du rêve ou Pierre Perrault, cinéaste, chasseur et Québécois, production ACR-Radio-France, (1988). Trois voyages à l’Acadie, série (3 fois deux heures), production ACR-Radio-France, (1988). Mystère, bande sonore originale conçue pour une série de films d’animation (produits par Animathon, Leduc et Awad), 1987. ( Pierrot d’or au 29ème festival de Cannes, Semaine de la Critique, 1990) Chili, la mémoire et l’oubli, un film radiophonique en dix épisodes, coproduction SCAM (Paris) et Radio-Canada 1992. (Sélection du prix Gilson, 1992) La Manière Nègre, genèse d’un film, un récit radiophonique en trois épisodes (3 fois une heure), production Radio-Canada 1993. Cinq ballades acadiennes, une suite radiophonique en 5 épisodes d’une heure, nouvelle version de « Trois voyages à l’Acadie », 1994. Tiroirs sonores: des bruits et des voix (« Fou de la radio », CIBL, avril 1996, 90 min.) Les quatre saisons de Pierre Perrault, entretiens, Radio-Canada 1996.

Livres

Images d’un doux ethnocide, (co. Arthur Lamothe), AAVQ, Montréal, 1979.

Le film sous influence, Édilig, Paris, 1983. Les traces du rêve, Hexagone, Montréal, 1989.

La Manière Nègre, Aimé Césaire, chemin faisant, récit. Hexagone, Montréal, 1993. La liberté en colère, le livre du film. Hexagone, Montréal, 1994.

Les tours de Babel, la paix après le 11 septembre, coll. sous la direction de Jean Pichette. (Au matin du sens), Éditions Les 400 coups, Montréal 2002. « Écrire avec une caméra », dans L’écriture cinéma au Québec. Co. Coord. S.-A Boulais, Fides, 2006. « Les utopies nécessaires », dans Métier réalisation, Éditions les 400 coups, 2006. Iran les mots du silence (co. Fred Reed), Éditions Les 400 coups, 2006. Conversations in Tehran (co. Fred Reed), Talon Books, 2006. «Le Nègre en soi» dans Ainsi parla l’Oncle, Jean-Price Mars, Mémoire d’encrier, 2009 La déraison d’amour, Théâtre, Leméac, 2009 Un désir d’Amérique, fragments nomades, Édito-Gallimard, 2015