Promouvoir la sécurité alimentaire

24 janvier, 2016
0 %
Donation : / DONATE NOW

Même s’il figure parmi les plus grandes puissances économiques du monde, le Canada n’est pas à l’abri du fléau de la faim et de l’insécurité alimentaire. Selon Statistique Canada, au moins 8 % des adultes et 5 % des enfants du Canada vivent au sein d’un ménage qui n’a pas accès à une quantité ou à une qualité suffisante d’aliments en raison d’un manque d’argent. Cela représente environ 8,3 % des ménages canadiens. Lorsque l’on considère les ménages pour lesquels les prestations gouvernementales constituent la source principale de revenus, le taux d’insécurité alimentaire s’élève à 21,4 %. De même, les familles monoparentales ayant des enfants de moins de 18 ans affichent un taux d’insécurité alimentaire de 22,6 %. Un sondage d’opinion publique mené en 2013 par Angus Reid (en anglais seulement), demandé par Banques alimentaires Canada, rapportait qu’au moins 25 % des Canadiennes et des Canadiens ont affirmé avoir été préoccupés, au cours de cette année-là, de ne pas être en mesure d’acheter de la nourriture pour eux ou pour leur famille.

Les banques alimentaires canadiennes ont du mal à atténuer le problème. Banques alimentaires Canada estime que chaque mois, près d’un million de Canadiennes et de Canadiens se tournent vers les banques alimentaires pour obtenir de l’aide. C’est pour cette raison que les banques alimentaires de partout au pays sont confrontées à un épuisement des stocks. La situation risque d’empirer, prévient l’organisme Réseau pour une alimentation durable, en raison de la baisse de la valeur du dollar canadien qui entraînera des factures d’épicerie plus élevées, plus particulièrement pour les fruits et les légumes, lesquels sont majoritairement importés.

La Fondation Michaëlle Jean est heureuse de joindre ses forces à celles du Musée des beaux-arts du Canada et de la Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario dans le cadre d’une initiative nationale visant à donner aux jeunes les moyens de trouver des stratégies pour lutter contre la faim grâce au pouvoir des arts. Au titre de cette campagne, les conseils scolaires dans la région de la capitale nationale, et partout au pays, se réuniront pour fournir à leurs élèves une occasion sans précédent de contrer le problème de la faim et de l’insécurité alimentaire dans leur collectivité. Pour appuyer cette initiative.

DONATE NOW